Retrouvez ici des textes pour prier
Pourquoi des ” astuces “, des ” trucs ” pour prier ?

Parce qu’il nous faut parfois ruser avec une part de nous-mêmes avant d’arriver à arracher un peu de temps pour prier. Nous pouvons ainsi choisir de prier, délibérément, volontairement. Prier c’est d’abord prendre du temps, c’est arriver à prendre du temps pour Dieu, du temps pour soi et pour Dieu.

• Prier ce n’est pas forcément dire des choses ou entendre des voix.

• Prier ce n’est pas nécessairement un sentiment particulier à avoir.

Mais prier, c’est principalement prendre un temps pour aimer Dieu, un temps pour s’aimer soi-même et se laisser aimer par Dieu. Ce qui se passera par la suite sera une surprise, un cadeau.

Dès l’instant où l’on veut prier, à la seconde où l’on se prépare à prier, en espérant que Dieu sera présent d’une certaine façon et que cela changera quelque chose pour notre vie… dès cet instant nous sommes déjà en prière, puisque nous prenons du temps pour Dieu, pour nous-mêmes en relation à Dieu, même si cette relation n’est encore qu’espérance. Quand la rencontre ne se fait pas, on peut persévérer dans la prière. De toute façon, ça ne fait que du bien de penser aux personnes que l’on a rencontrées, de méditer sur ce que l’on a vécu, d’y voir les points de lumières & d’ombre, de chercher ce que l’on veut vivre, et de faire silence en soi.

Et puis la prière, comme toute activité, se perfectionne en s’exerçant. On peut se donner des occasions de rencontre avec Dieu, par exemple grâce à ces astuces (inspirées d’un texte de Maurice Bellet) :

1. Entrer dans une église, n’importe laquelle, et marcher tranquillement dedans, ou peut-être s’asseoir, croiser les mains, fermer les yeux, et laisser le calme venir…

2. Ouvrir la Bible sans même la lire, mais simplement pour songer et s’imaginer le propre livre de notre cœur et ce qui fait l’essentiel de la vie selon moi… Puis lire dans le texte seulement une phrase…

3. Dire une seule demande du Notre Père, une seule fois…

4. S’habituer progressivement à s’offrir des temps de silence, ne plus avoir peur de s’y aventurer et d’y faire face à l’essentiel…

5. Se désoler intérieurement de ne pas prier, de ne pas penser souvent à Dieu, d’en être incapable, d’être froid et sec à l’intérieur et heureux ailleurs sans le Christ, sans Dieu… Puis décider de s’en remettre à Dieu là-dessus et attendre, tranquillement que Dieu nous nourrisse…

6. Comme un petit enfant, dire des choses à Dieu : une demande toute simple et naïve, une supplication, sa colère ou sa déception, un espoir un peu fou…

7. Penser à des choses anodines, à sa journée, puis à ce que l’on aimerait être dans 10 ans…

8. Lire dans la Bible son passage préféré, ou autre chose, puis remarquer la profonde résonance avec ce que nous sommes…

9. Désirer jusqu’à la douleur et la révolte que les choses soient autrement qu’elles ne sont… et être soi-même différent…

10. Écouter de la musique, pas nécessairement religieuse, mais écouter dans la profondeur quelque chose qui nous fasse vibrer. Chanter soi-même, si l’on peut, ou jouer d’un instrument…

11. Se tenir dans la paix, dans le silence après le tourbillon de la journée, des rencontres et de la famille…

12. Douter de Dieu tout en espérant que la confiance (re)viendra, et l’attendre…

13. Travailler de ses mains à des tâches habituelles. Sans radio, sans un mot, et jouir de ce calme et de ce travail qui n’occupe que la surface de notre attention, et qui laisse libre l’âme…

14. Aller se mettre en présence de la nature, sous le soleil ou sous un parapluie, et se laisser porter par le calme et la beauté…

15. Témoignage par internet : Pour prier, j’allume très souvent une bougie dans le noir, et je regarde la flamme. Elle est un peu magique et représente peut-être ma foi, ou Dieu, ou je ne sais trop quoi… Parfois, je m’amuse aussi à faire des ombres chinoises sur le mur (surtout un oiseau, c’est ce qu’il y a de plus simple…) Voilà…

16. Témoignage par internet : Lorsque je prie la plupart du temps je m’assoie sur le parvis de n’importe quelle Eglise, j’écoute de la musique classique (en général une musique qui me fait penser à Dieu, comme la musique du film La Passion Du Christ qui quand je l’écoute me plonge dans une immense paix intérieure) et je regarde les gens passer autour de moi. Ou tout simplement je m’assoie dans un jardin avec une bougie je m’allonge dans l’herbe je prends ma Bible, je prends un passage au hasard et je lis tout le livre où se situe ce passage. Je la referme et je pense à Dieu, à tout ce qu’il nous a donné et je l’en remercie.

Les astuces 17 à 36 pour entrer en prière vous sont personnelles et nous serions heureux de les apprendre de vous.

+ Vous pouvez également aller voir :
• le mot « prière » dans le petit dictionnaire de théologie écrit pour les catéchumènes
• une réflexion biblique où l’on voit qu’il n’est pas grave de prier « de travers » (édito des Nouvelles Protestantes N°23)

Pasteur Marc Pernot

Liens :
Petit dictionnaire de théologie : vers page « petit dico de théo » (site régional)
Nouvelles Protestantes N°23