Le « kiff », c’est le plaisir. « Kiffer » signifie « aimer ». Et le Grand Kiff, c’est le rassemblement protestant national organisé par l’ERF qui s’est tenu du 18 au 22 juillet 2009 au campus de La Doua, à Lyon.

Ce rassemblement exceptionnel réunissant pour 5 jours environ 1 200 jeunes de 15 à 25 ans, de l’ERF et autres chrétiens venus d’ailleurs (Cameroun, Madagascar, Niger, Finlande, Canada, Suisse…) avait pour thème conducteur « Dieu aime le monde… », inspiré du verset biblique Jean 3, verset 16. Et tout ce beau monde déambulait dans le campus, entre les forums, concerts, soirée cinéma, ateliers artistiques (chants, théâtre, danse, musique, cinéma…), lieux de partage et d’écoute, lieu de prière…Tout cela conduit par un thème général : « Dieu aime le monde ».
L’organisation était de taille et bien menée ; les moyens mis à disposition par l’ERF se sont traduits pas un grande qualité sur le plan des ressources humaines et matériel.
Peut-être, cependant, que le silence aurait été parfois bienvenu au milieu de toute cette frénésie. Mais nous tirerons un bilan positif de cette grande rencontre, ainsi qu’un message d’espérance pour l’ERF et ses jeunes. Le Grand Kiff a su conserver et vivre l’identité de l’ERF en évitant de « copier » les JMJ catholiques ou encore les rassemblements évangéliques. Par ailleurs, un message fort reste. C’était la fête. Et justement, voici le message : les jeunes ont pu se rendre compte que « kiffer » ou que le « kiff » n’étaient pas incompatibles avec le fait de vivre sa foi. Mieux, ils ont compris que l’on peut prendre plaisir en Dieu, en écoutant sa Parole, en priant et en obéissant. « Accepter Sa Grâce, et vivre sa foi dans la joie, au sein de son église », voilà un des messages de fond du Grand Kiff.
Ainsi, durant ces 5 jours animés, les jeunes se sont bien amusés sans perdre de vue la nécessité d’être à l’écoute et d’obéir à ce que Dieu veut de et pour chacun.
J’ai notamment été agréablement surprise de constater que l’ERF, quand « elle [le] veut, elle peut ». Et surtout, elle sait allier et vivre fête, joie, amusement et sérieux, écoute, obéissance. Mais peut-être que c’est ce qui manque un peu dans notre vie de foi si imprégnée de cette manie de raisonner toujours et pour tout : il nous faudrait vivre notre foi dans la joie au lieu de simplement « avoir » la foi. Dieu nous « kiffe », alors prenons du « kiff » dans sa grâce !

Sung Yin YOUN